Les cantines à Rouen : en bio et en régie

POURQUOI NOUS VOULONS UNE REGIE DIRECTE DES CANTINES

 

Le contexte

 

Réorganiser les repas, améliorer la qualité des repas avec des produits de qualité, locaux et/ou bio, est un sujet particulièrement complexe. Il est impossible de dissocier le fond (le bio) de la forme (le mode de gestion).

 

 

Le contrat de gestion des cantines, actuellement concédé à la société privée Avenance, arrive à échéance en juillet 2010. La ville doit faire dès maintenant le choix du mode de gestion pour les cantines de la ville : soit elle fait de nouveau appel à une société privée, soit elle décide de gérer elle-même les cantines.

Cette question est centrale et constitue pour notre groupe un préalable à l'amélioration des repas.

 

 

Ainsi nous souhaitons que les cantines scolaires soient gérées directement en régie, car l'alimentation de nos enfants doit être au cœur de plusieurs politiques publiques que seule une collectivité peut porter : politiques environnementales, sociales, sanitaires, éducatives, économiques…

 

 

Un problème de santé publique : les enfants mangent mal, trop, quand ils ne sautent pas de repas

 

 

L'alimentation est un élément majeur du développement de l'enfant. Une alimentation saine et équilibrée permet de favoriser sa croissance, et de renforcer son état de santé générale.

 

 

Or, depuis des années les phénomènes de « mal-bouffe » favorisent les problèmes de surpoids, les carences de calcium, de fer et les excès de sucre et de graisse. Les cantines scolaires ne font pas assez exception.

En effet, les nutritionnistes s'accordent à dire que les repas de nos enfants ne sont pas assez équilibrés, mal structurés, et que certains aliments gras ou trop riches, sont présents en trop grande quantité dans les assiettes.

 

 

Les conditions de prise de repas sont aussi très importantes : les enfants doivent pouvoir manger à leur rythme et l'alimentation doit être associée à un moment agréable et important de la journée.

 

 

Tout ceci est d'autant plus important que pour nombre d'enfants le repas du midi à la cantine est le seul vrai repas de la journée. C'est donc là qu'ils y acquièrent leurs habitudes alimentaires, leur rapport à la nourriture, et pour certains l'essentiel de l'alimentation de la journée. Pourtant certains enfants y sont exclus par manque de moyens des parents.

 

 

Pourquoi la régie répond à ces problèmes ?

 

 

 

·         La gestion en régie des cantines, c'est tout d'abord l'occasion de gérer les repas, dans leur provenance, leur composition et leur équilibrage. Nous souhaitons la régie pour pouvoir offrir à nos enfants des produits bio, de qualité et locaux. Cela permettra de connaître l'origine des produits en se fournissant localement, avoir des garanties de la qualité, développer les filières bios locales et de qualité, et de réduire l'impact sur l'environnement (réduction importante des transports, pollution avec les engrais...) et sur la santé (effet néfaste des pesticides, problèmes de surpoids, carences...)

 

·        La régie va permettre aussi de développer une politique sanitaire difficile à mettre en œuvre dans le cadre d'un contrat privé : recomposer les repas, rééquilibrer la portion des différents aliments, introduire plus d'aliments sains pour réduire les problèmes d'obésité. C'est aussi redonner du goût aux aliments et réapprendre aux enfants à manger sainement et de tout. Pour cela il faut permettre aux personnels d'être convenablement formés et motivés, car valorisés dans leur mission auprès des enfants.

 

·        Une politique éducative : la régie va permettre d'impulser une collaboration avec le milieu éducatif pour avoir un projet pédagogique autour des repas : la découverte du goût, de la nature, comprendre les enjeux des nouvelles habitudes alimentaires etc. C'est redonner toute sa place au repas et à l'alimentation. C'est un projet, qui pour être approprié par les enfants, par les enseignants et par les parents,  doit se faire avec la participation de chacun, et dépasser la stricte prise de repas.

 

·         Une politique sociale : la régie permet d'ajuster au plus près des ressources des familles, la grille tarifaire. On permet ainsi à un plus grand nombre d'enfants d'accéder à un repas par jour de qualité. Cette souplesse tarifaire est difficile à mettre en place dans le cadre d'un contrat avec une société privée.

 

 

Pour réaliser tout cela, on a besoin de la régie : la mairie pourra alors être une vraie force d'impulsion et de mobilisation de tous les acteurs concernés (parents, enfants, enseignants, personnels de restauration, agriculteurs etc.) et coordonner tous les différents aspects qui doivent constituer la gestion des cantines. Cela nécessite un fort portage politique, qui dépasse les compétences d'une entreprise privée.



03/03/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 216 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion