Les cantines à Rouen : en bio et en régie

L'OBESITE INFANTILE : UN ENJEU DE SANTE PUBLIQUE

 

L'obésité chez les jeunes générations est très inquiètante.

 

En France en 2006, 17,8 % des 3 / 17 ans étaient concernés, ce qui représente un enfant sur six. *

 

La multiplication des cas ces dernières dizaines d'années est dûe essentiellement à de mauvaises habitudes alimentaires, au manque d'activité physique, et à la composition même des produits que nous consommons.

 

En effet, dans notre environnement quotidien, nous sommes sollicités à consommer en permanence : distributeurs de sucreries, publicités, rayonnages attayants, promotion sur des produits contenant des quantités supplémentaires gratuites etc.

 

De plus, la majorité des produits que nous consommons sont trop riches en sucre ou trop gras etc.

 

Il est essentiel de lutter contre l'obésité dès le plus jeune âge, car il est avéré qu'un enfant obèse risque fortement de le rester à l'âge adulte et multiplier les risques de maladies cardio-vasculaires, de diabète etc.

 

Ainsi, dès le plus jeune âge, il est important d'aider l'enfant à acquérir de bonnes habitudes alimentaires.

 

Cet enjeu relève également de la responsabilité des collectivités locales. Certaines communes ont même adhéré au programme EPODE pour mettre en place des actions de prévention de l'obésité auprès des jeunes.

 

En ayant la compétence des cantines scolaires, une Ville comme Rouen est un acteur important de l'équilibre alimentaire des enfants et de leur santé.

 

C'est pourquoi, nous souhaitons le retour des cantines scolaires rouennaises en régie. Nous pourrons alors revoir l'équilibre alimentaire des repas des enfants, leur proposer des produits frais et adaptés à leurs besoins. Il ne s'agit pas d'interdire des aliments, mais de rétablir des quantités non excessives de certains produits, de revoir l'accompagnement des plats en mêlant féculents et légumes, de proposer des desserts qui ne présentent pas des excès trop importants de sucres, de revoir la cuisson, la préparation et la présentation des plats etc. 

 

Cela nécessite un sérieux travail avec les nutritionnistes, le personnel des cantines, mais aussi avec des parents, de pédagogie avec les enfants, et enfin d'un véritable projet avec la communauté enseignante.

 

Car la lutte contre l'obésité c'est aussi en dehors des repas, par la pratique régulière d'activités physiques par exemple.

 

* Etude sur l'obésité du Programme National Nutrition Santé



10/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 216 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion