Les cantines à Rouen : en bio et en régie

INTERVIEW DE GUILLAUME GRIMA

 
Le journal des verts de Rouen est sorti ce week-end. Il est distribué par les militants sur l'ensemble de la ville de Rouen.( boîtes aux lettres, marché, etc...)
 
Ci-dessous, une interview de Guillaume Grima, adjoint au maire, qui aborde la question de la régie publique et du bio dans les cantines scolaires.
 
Blog des Verts de Rouen : //lesvertsderouen.zeblog.com/
 

Extrait du journal: Interview de Guillaume GRIMA Adjoint au maire à l'Environnement et pilote du groupe de projet "cantines scolaires" de la Ville de Rouen.

 

- Pourquoi la cantine en Régie Publique ?
 
La Délégation de Service Privé a pour objectif : faire des profits ! Pour ce qui concerne la Régie Municipale ou Publique, elle vise l'équilibre financier à moindre coût, ainsi que la qualité des aliments. C'est le levier d'une politique de restauration scolaire pour être dynamique, volontariste , pour une meilleure nutrition. Bien évidement c'est dans l'intérêt du bien-être de l'enfant, un facteur essentiel de santé.
La Régie Publique par rapport à la gestion du privé, c'est éviter que des profits soient faits sur le dos des élèves et des familles via la restauration scolaire.
 
 
- Quel est l'intérêt du Bio dans les cantines ?
 
Le Bio est sans pro-duits chimiques et donc sans impact sur la santé. Dans les années 60 l'in-troduction de la chimie dans l'agriculture par les engrais, pesticides et autres hormones de synthèse a entraîné une augmentation du nom-bre de cancers et de pa-thologies dans la popu-lation. Les agriculteurs sont les plus violement touchés. N'oublions pas qu'au-delà de cet aspect « de la pollution » de la nourriture, ces produits chimiques polluent aussi notre air, les sols de nos campagnes puis les cours d'eau et les nappes phréatiques ...
Le bio est important car la santé de nos enfants est essentielle.
 
 
- Qu'est-ce qui t'enthousiasme dans ce projet ?
 
J'ai participé à la création des AMAP à Rouen (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne), ce qui m'a sensibilisé à la nourriture Bio, mais surtout à la nécessité de respecter les productions saisonnières et de proximité.
Je suis heureux de pouvoir piloter ce projet très important pour l'avenir de nos enfants. J'ai une volonté de défendre la qualité, le goût et l'éducation à l'équilibre alimentaire.
Je pense que cela passe, par la Régie Publique,
et bien évidemment par le Bio.
Il est impossible de dissocier le fond (le Bio) de la forme (le mode de gestion).
 
 
- Peux-tu me dire quels sont les chiffres de la restauration scolaire à Rouen ?
 
A Rouen, pour l'année 2006/2007 nous avions besoin de 776 002 repas pour les scolaires. (36 % pour les maternelles,
54 % pour les primaires, 10 % pour les adultes accompagnants). La redevance perçue par la ville de Rouen est de l'ordre de 225.000 € par an soit 0,26 € par repas.
La cuisine centrale fabri-que actuellement 11 000 repas par jour dont 5 500 pour les scolaires de Rouen. Le reste (la moitié !) est redirigé vers d'autres structures de restaura-tion collective jusqu'à Creil (Oise).
On peut s'interroger sur l'installation en zone franche d'une telle entreprise qui distribue en dehors des limites de l'agglomération. Nous sommes pour les circuits courts de pro-duction-consommation.
 
 
- Aujourd'hui, en mars 2009 où en est-on ?
 
En janvier 2009, le pain Bio est arrivé dans les cantines, il est fourni par des boulangers locaux. Au 2ème semestre le laitage Bio entrera dans les crèches car le service de la Petite Enfance est en Régie Publique. Le contrat "cantine scolaire" avec la régie privée se termine en juillet 2010.
Aujourd'hui il faut entériner le choix du mode de gestion avant l'été et le choix des écologistes est celui de la Régie Publique, la majorité municipale devra se positionner.
Notre choix est dicté par la solidarité, l'égalité et la qualité, c'est celui d'une Régie Publique appuyée par une véritable mobilisation municipale.


30/03/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 216 autres membres